Partie 1 : L'étude des allures

http://documentalqueridowatson.es/pizdyhov/8941 L’idée qu’il n’existe qu’une seule équitation : la bonne, restera une utopie tant que les allures ne seront pas clairement définies.

order Pregabalin Lire la suite...

Partie 2 : Méthode de a vers z

http://wallakra.com/?santavswediya=k%C3%B6pa-Cialis-i-frankrike&3df=3c Partie 2Une méthode basée sur la diversité et qui s'adresse à tout passionné, quelque soit sa discipline.

click here Lire la suite...

Partie 3 : Etudes diverses

beställa Sildenafil Citrate online flashback Partie 3L'AEC se penche sur un sujet, une polémique, un auteur, ou un thème de l'équitation classique.

go here Lire la suite...

Définition

http://carbonbikerepair.com.au/?encifkodf=investimenti-opzioni-binarie&76e=df  

Dans la définition de l’allure du trot, les auteurs dignes de ce nom et les fédérations ne présentent guère de divergences ;  reviennent régulièrement les mots ou groupes de mots comme : « allure sautée », « battue diagonale », « temps de suspension », « période de projection », « parallélisme », « similitude antérieur-postérieur », « célérité des épaules » ...

Sont généralement citées les qualités comme « cadence », « rythme », « régularité », « rebondi », « élasticité », « souplesse », « franchise », « régularité », …

Le trot académique (classique) requiert tous les éléments composant le diagramme de VEN ci-après.

Par hypothèse, tout élément manquant ou insuffisant entraîne une défectuosité de l’allure et porte atteinte au classicisme. Il devrait entraîner une note peu favorable dans un exercice de compétition.