Partie 1 : L'étude des allures

http://apisalud.es/?resume-maker-online L’idée qu’il n’existe qu’une seule équitation : la bonne, restera une utopie tant que les allures ne seront pas clairement définies.

http://svahn.it/?orderby=date Lire la suite...

Partie 2 : Méthode de a vers z

buy Tastyliaonline no prescription Partie 2Une méthode basée sur la diversité et qui s'adresse à tout passionné, quelque soit sa discipline.

http://www.androidnewsheads.com/?tylymba=bin%C3%A4re-optionen-kommentare&7f1=2c Lire la suite...

Partie 3 : Etudes diverses

check here Partie 3L'AEC se penche sur un sujet, une polémique, un auteur, ou un thème de l'équitation classique.

Lire la suite...

On ne peut ignorer le virulent pamphlet de Louis Seeger dirigé à l’encontre de François Baucher : 80 pages où l’auteur s’évertue à démolir systématiquement les principes du novateur français, ne lui accordant pour ainsi dire aucun point positif.

Par exemple : concernant la position de François Baucher il écrit : 


« ...Quiconque possède la moindre aptitude à l’observation est frappé par l’impression de contrainte qui se dégage de l’attitude de Monsieur Baucher, dès son apparition à cheval. Ses jambes perpétuellement plaquées aux flans et la raideur de son buste dégagent une impression de recherche tourmentée singulièrement éloignée de la noble prestance, de l’aisance assurée par les Ecuyers de la bonne vieille Ecole ... »

 

« Quiconque possède la moindre aptitude à l’observation peut en juger... »

L’attitude de François Baucher est-elle aussi défectueuse que l’affirme Louis Seeger ?

 

Par contre le célèbre portrait de Louis Seeger ci-dessous nous montre un cavalier dans une attitude guerrière sur un cheval en pleine rébellion.

On n’est loin de « ...la noble prestance et de l’aisance assurée par les écuyers de la bonne vieille Ecole... » Les jambes du cavalier sont plaquées vers l’arrière, la main est haute et fort énergique, le corps est porté vers l’arrière et semble peser dans le rein du cheval.
Le cheval montre une attitude de révolte, les mâchoires sont ouvertes, les oreilles sont couchées, l’encolure est renversée et la position de la queue fait déduire une forte crispation du rein. C’est la Révolte !

MAIS, il serait beaucoup trop facile et injuste, sur base de l’analyse d’un seul portrait ou de l’idée qu’il avait de la position de FB, de régler le compte du Maître Allemand.

Les images ci-dessus illustrent assez bien la décontraction et l’aisance de FB à cheval, mais rien ne dit qu’elles sont issues de sa première méthode ou plus simplement que ces gravures sont le reflet de la réalité.

N’oublions pas que LS a été le témoin oculaire et attentif des prestations de FB et de ses élèves. N’oublions pas qu’il a monté des chevaux dressés par FB. N’oublions surtout pas que si Louis Seeger s’est employé avec autant d’acharnement à assassiner FB, c’est avant tout parce qu’il ne pouvait pas admettre les principes de la première méthode bauchériste qui conduisait, selon lui, à l’affaissement.

Louis Seeger se voulait le défenseur de l’Ancienne Ecole Française qui préconisait l’équilibre par le relevé et surtout pas l’affaissement sur les épaules.
Soi-dit en passant, LS n’a pas eu à subir la vue des hyper-flexions pratiquées aujourd’hui par les « nouveaux maitres de l’Equitation pseudo classique moderne » ; nul ne doute que ses réactions auraient été d’une extrême violence.

D’un autre côté, le premier à avoir donné raison aux arguments de LS n’est-il pas Baucher lui-même, qui a renié sa première méthode pour une autre manière « pour ainsi dire » antagoniste ? Baucher, dorénavant, pratiquait le « relevé » et faisait un pas vers les anciens, ce qui probablement n’aurait pas eu pour effet d’irriter LS.

this contact form  

Seeger contre Baucher SUITE : le reculer

 

« …au lieu de pouvoir se porter en arrière, comme le font les nôtres par la flexion des hanches, ils se poussent en arrière avec leurs antérieurs surchargés, les boulets raides.

Ils ne marchent pas, ils rampent. … »

« …comme leur arrière-main a trop de liberté, il a aussi trop de propension à gagner du terrain en arrière, et il n’y a pas lieu de s’étonner que Monsieur Baucher recule à une vitesse aussi accélérée, dans une espèce de trot… »

On se représente difficilement la scène d’un cheval qui, en marche arrière, rampe et trotte en même temps.

Il est difficile de faire un commentaire concernant les propos de Louis Seeger.

 

Cette image représente Baucher sur Partisan en train de reculer au trot. Il y a tout lieu de penser que si Baucher était capable de faire reculer un cheval au trot, il était à priori capable de faire exécuter le reculer au pas. !

Le trot en arrière voulu par Baucher n’était peut-être pas une excellente idée ; encore fallait-il le faire !

الخيارات الثنائية الضرائب في المملكة المتحدة  

Le changement de pied au temps

 

«Nous autres, dit Seeger, nous ne pouvons pas (comprendre : il nous est interdit de) et nous lui (Baucher) abandonnons bien volontiers ce tour de force ».

Dans son obsession à vouloir diaboliser Baucher, Seeger condamne sans appel le changement de pied au temps qu’il juge une pratique indigne d’un authentique écuyer. « …ce n’est rien de plus que de l’amble, mais sous une forme nouvelle, celle de l’amble galopée… »

Louis Seeger a raison sur un point : il s’agit bien d’une allure amblée mais ce n’est plus du galop. S’il fallait définir l’allure dans laquelle se pratique le changement de pied au temps, on devrait parler de posers latéraux successifs séparés par un temps de suspension.

Seeger affirme encore : « …nous lui (Baucher) souhaitons bien du bonheur avec cet air pour la conservation de ses chevaux… »

Le changement de pied au temps serait-il contre nature ?

Qui n’a pas vu un cheval ordinaire exécuter un, deux ou trois changements de pied au temps pour échapper soit à un danger, soit tout simplement à l’homme à pied ou encore à son cavalier dominant mal ses aides ?

Bien entendu il se pourrait que ce même cheval exécute péniblement un changement de pied isolé demandé par le cavalier.

Aujourd’hui, n’en déplaise à Louis Seeger, le changement de pied fait partie de l’équitation académique.

  

Cet air probablement inventé par Baucher est devenu une sorte de quatrième allure bien distincte du galop (battues latérales simultanées séparées par un bond).

Question : cet air est-il susceptible d’user ou de ruiner préalablement les chevaux ?

L’usure ou la ruine d’un cheval dépend de la modération avec laquelle il a été travaillé. L’exercice du changement de pied n’échappe pas à la règle ; certains chevaux bien initiés à cet air semblent en tout cas s’y complaire. Irons-nous jusqu’à dire qu’ils en font un jeu ?

Nuno Oliveira affirme avoir possédé un cheval qui exécutait d’affilée plus de cinq cents changements de pied au temps.

 

Cf. Référence : figure 3 de Baucher au changement de pied au temps.

anyoption app stürzt ab

Louis Seeger prend sur lui d’affirmer que la méthode de Baucher n’est pas originale. Baucher, écrit-il, « … est en effet moins un inventeur que « l’ajusteur » des différents procédés défectueux mis en usage, pour la corruption de l’Art Equestre et le désarroi des cavaliers, par le Duc de Newcastle et tous les élèves de l’ancienne école italienne ».

 Le duc de Newcastle

Affaissement ! La manière de faire du duc de Newcastle enclenche  «  la révolte » de Seeger ; celui-ci respecte sa logique.

 

Imaginons خيارات السماسرة الثنائية قبول التمويل باي بال ...


buy strattera no prescription Après son stupide accident au cirque, FB, convalescent, réfléchit longuement aux griefs portés contre lui par LS. Une fois capable de remonter à cheval et bien que diminué physiquement, il applique avec succès le RELEVER si cher à son ami LS.

great post to read La deuxième méthode de Baucher est en route en même temps qu’un relatif retour aux anciens.

http://vgo.vn/?zerkalo=conti-opzioni-binarie&461=a6 Ceci n’est que pure fiction, un scénario invraisemblable tiré de l’imagination, peut-être, d’un esprit tortueux et malin.
http://hautplantade.com/?pemeb=come-fare-treding-con-conto-virtuale&c4a=e9 Un scénario invraisemblable?  Est-ce bien certain ?
http://indict.org.uk/?RAND=banc-de-binary-demo-recensioni On comprendrait bien, s’il en était ainsi, que FB se soit abstenu d’en parler !


http://www.accomacinn.com/?falos=binary-option-demo-account-no-deposit binary option demo account no deposit A quel Saint faut-il se vouer ?

 

POUR NE PAS CONCLURE… Après quatre-vingt pages de reproches véhéments

 

Louis Seeger, en diabolisant systématiquement François Baucher, s’est lui-même enfermé dans des principes rigides au nom du classicisme, refusant pour ainsi dire toute idée de nouveauté.  Pour lui, Baucher apparaît tel un fantaisiste dangereux foulant sans vergogne les plates-bandes rigoureusement délimitées de l’Equitation Académique.

F. Baucher, artiste génial, était plus préoccupé par de nouvelles découvertes que par le respect des règles académiques instaurées par les anciens.  En quelque sorte, son amour démesuré de la nouveauté lui aurait fait oublier le culte de la tradition…

Quant à Louis Seeger, vouloir à tout prix détruire F. Baucher ne fut probablement pas sa meilleure idée. Son pamphlet fut largement controversé et d’un autre côté, son célèbre portrait ne plaide pas non plus en sa faveur en tant que cavalier. On peut regretter de ne pouvoir publier de lui d’autres images qui le rendraient plus sympathique.  Heureusement, son talentueux élève, Gustave Steinbrecht lui a largement sauvé la mise, de même que quelques œuvres écrites révélant un auteur sérieux à l’intelligence équestre  certaine.

 

Autres écrits de / ou concernant Louis Seeger :

 

forex on line Züchtung, Erziehung, Ausbildung des Pferdes im systematischen ̱Zusammenhange

Livre numérique Google -Louis Seeger

System der Reitkunt

Livre numérique Google - Louis Seeger - 1844

this page System Der Reitkunst  Georg Olms Verlag, 1 janv. 1974 - 446 pages