Partie 1 : L'étude des allures

L’idée qu’il n’existe qu’une seule équitation : la bonne, restera une utopie tant que les allures ne seront pas clairement définies.

Lire la suite...

Partie 2 : Méthode de a vers z

Partie 2Une méthode basée sur la diversité et qui s'adresse à tout passionné, quelque soit sa discipline.

Lire la suite...

Partie 3 : Etudes diverses

Partie 3L'AEC se penche sur un sujet, une polémique, un auteur, ou un thème de l'équitation classique.

Lire la suite...

http://www.jsaspecialists.com/?niomas=Making-money-quick-schemes-africa&e98=b7  

source site

follow url  Dessin au crayon réalisé par Ellen Van Wesepoel - 2014

Tastylia italy  

http://nottsbushido.co.uk/hotstore/Hotsale-20150822-29063.html Chacun se dit tenant de la légèreté, mais fol qui s’y repose. Rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

http://acps.cat/wp-content/uploads/2015/02/121028-DIARI-ARA-Perdre-la-por-a-parlar-del-Su艪ĺ © Ce vil plagiat, (puisse Monsieur de la Fontaine me pardonner) fait comprendre en peu de mots et avec un certain sourire combien il faut rester prudent concernant la vulgarisation de la légèreté vraie et idéale.

follow La légèreté, oui, mais quelle légèreté ?

 

http://winevault.ca/?perex=video-trading-opzioni-binarie-60-secondi-piattaforma-italiano La haute école, CELLE DE L'AVENIR surtout, est la base même de l'équitation, et non pas son couronnement...

go to link Gustave Le Bon

http://fisflug.is/?yrus=https-www-iq-option-com&fc6=01   

see url L'Equitation de tradition française est synonyme de légèreté.

 

source Le terme "légèreté" est autant employé dans la littérature équestre que le mot "frites" en Belgique...A la différence près que les belges savent de quoi ils parlent...

  Cette BOUTADE à la belge m'a été inspirée par le très français remarquable philosophe Gustave LE BON qui écrivait il y a 100 ans : Le "cheval léger" est une notion aussi vague que celle de la température avant l'invention du thermomètre.

 Que c'est beau! ...Que c'est vrai... comme cela reste d'actualité...merci Monsieur LE BON,  vous aurez été un visionnaire autant pour les choses de l'Equitation que pour l'évolution du monde. (Il faut lire "la psychologie des foules" dont vous êtes le remarquable auteur.)

 Chacun décrit la légèreté à sa façon, comme cela l'arrange, bien souvent en se retranchant derrière des citations d'auteurs . 

 Pour définir la légèreté, on cite Baucher le matin, Beudant l'après-midi...demain, on citera La Guérinière...après-demain, Steinbrecht ou l'un ou l'autre des auteurs contemporains sans se soucier des DISSENSIONS qui ont existé ou qui existent entre eux.

 

Avant de se risquer à citer l'un ou l'autre auteur, vous avez intérêt à savoir de quoi vous parlez!

 

Question : et si la légèreté n’avait jamais encore été définie tout simplement par manque d’analyse des allures de base?